Un Voyage sans entraves

Un voyage profond et à plusieurs niveaux, une aventure philosophique profonde.

Un Voyage sans entraves

« Je veux connaître la vérité. Je veux savoir comment et pourquoi. »

Joe Denkensmith, niveau 42, vidsnap : Année 2161

Une histoire d'amour et une aventure littéraire inter-genres, pour le lecteur intelligent.

Un Voyage sans entraves est l'histoire de Joe Denkensmith, un scientifique en IA qui cherche à créer une conscience robotique. Il laisse tout derrière lui pour trouver des réponses. Mais une mystérieuse femme en mission personnelle interrompt sa recherche. Luttant contre des forces injustes, Joe est entraîné dans un complot diabolique auquel aucun des deux ne peut échapper. Leur lutte contre les machines, les hommes et la nature met à l'épreuve la résistance de l'esprit humain.

Dans un futur proche imaginé jusque dans les subtilités, ce roman multigenre combine action passionnante, aventure et histoire d'amour. Il retrace un voyage épique - de l'intérieur de l'esprit humain à l'immensité de l'espace, des IA qui se battent dans le désert à la paix d'un refuge de montagne. Il pose des questions sociales, spirituelles et philosophiques qui vont s'éterniser. Comment la volonté de survivre apporte-t-elle de la clarté à l'expérience humaine ? Que sacrifieriez-vous pour atteindre la justice sociale ?

« C'est une histoire d'amour futuriste captivante et au rythme effréné ... un avenir qui semble étrangement authentique ... »
- She's Single Magazine

« Le monde est aussi richement imaginé que le film Bladerunner. »
- Midwest Book Review

« Cette fin était à couper le souffle. Quelle aventure !  »
- The Literary Vixen

« Un Voyage sans entraves est une aventure romantique futuriste et philosophique parfaite pour 2020. »
- Bookish Muses

« ... une expédition épique sur la nature de la conscience, Dieu, la réalité et l'esprit de l'homme. »
- IndieReader; IR Approved

« Un Voyage sans entraves est une aventure existentielle pour l'esprit et bien plus encore. »
- Carly Newfeld, The Last Word, KSFR Santa Fe Public Radio

« Nuances de Huxley et Asimov. Gary F. Bengier a créé une aventure de science-fiction qui rappeler les maîtres. »
- Lee Scott, pour le Florida Times-Union

Exemples de passages d'un voyage sans entraves.

L'avenir

The Future

Libération des Limites de la Technologie

Il était temps pour lui d'embrasser sa liberté. Son premier acte se terminait avec elle. La vie serait plus dure, mais chaque décision avait un prix. Il avala péniblement sa salive avant de parler.

« Raidne. » Sa voix résonnait dans la salle vide.

« Oui, Joe ? » La réponse était mélodieuse, intime.

« Il serait préférable pour moi que notre relation se termine.

- Joe ?

- J'ai décidé de te supprimer de ma vie. Exécute une purge complète des fichiers Raidne sur tous les appareils et dans les sauvegardes cloud. »

Elle répondit au quart de tour. « Joe, il me semble que tu as pris cette décision brusquement, car je n'ai rien remarqué qui suggérerait que tu songeais à une telle chose. Est-ce vraiment ce que tu veux ? Tu as peut-être besoin de temps pour réfléchir.

- Raidne, ma décision est prise. Exécute mon ordre.

. . .

Une voix mécanique de la puce ESNE enfouie sous son lobe temporal gauche et connectée à son oreille confirma la suppression : « L'Émetteur système neural-externe a perdu la connexion à l'Assistant numérique personnel intelligent : ANPI Raidne. »

Puis tout devint silencieux, en dehors des battements de son cœur.

Conscience du Robot

Ce mécha disposait du module logiciel central d'IA standard, mais n'avait ni modules pseudo-émotionnels et d'empathie humaine ni d'interface vocale humaine. Intégré dans une machine physique. Bâti sur le châssis standard des méchas. Un visage avec une expression vide. Pas de bouche, contrairement aux pipabots ; même les enfants n'essaient pas de lui parler.

Il ressemble à une mante religieuse, priant ses dieux, les humains qui l'ont créé, ceux dont les désirs sont ses ordres. Zut, me revoilà en train d'anthropomorphiser une machine. Elle ne prie pas. Elle n'est pas consciente, car elle n'a pas de pensée réelle. Elle n'a pas de vrais sentiments. Elle est indifférente, dénuée d'esprit. L'idée courante que les bots ou IA sont conscients ? Quelle blague.

L'évasion du Hacker

« Quelqu'un a envoyé un ping à notre honeypot de protection. Nous nous rapprochions trop d'une base de données primaire. » Quelques secondes plus tard, il cria : « Ils ont supprimé les comptes honeypot. Ils sont sur nos traces ! » Puis lui et Raif se mirent en posture défensive, essayant désespérément d'éviter de se faire prendre. Ses doigts matraquaient les chaînes de commande.

« La sonnette d'alarme est tirée. Je supprime nos fichiers fuzzer et leurs fichiers journaux, » murmura Raif. « Maintenant je vais couper les tunnels et poser quelques fausses pistes sur d'autres nœuds. »

Leurs poursuivants avaient franchi les barrières chiffrées.

« Leur déchiffrement quantique est trop rapide. J'ai besoin d'un autre bloqueur chiffré. » Joe haletait, aux prises avec le code.

« Tiens, essaie le poisson-corde. » Raif lui transmit l'icône depuis son unité holographique. La poursuite à travers le net se poursuivit interminablement, comme si leurs poursuivants se tenaient juste derrière eux, respirant chaudement dans leur cou. Quelques heures plus tard, une fois les tunnels brisés, les fausses pistes chiffrées posées à travers le net et les pings contre leurs périmètres défensifs interrompus, il semblait qu'ils avaient enfin échappé aux prédateurs.

Raif ferma son unité holographique et serra la main dégoulinante de Joe. « On les a eus. Les hackers gagnent pour cette fois.

Autonomie et découverte de soi

Self Reliance/Discovery

Le Voyage vers L'intérieur

Peut-être pourrai-je reprendre ma réflexion à partir de zéro ici. Peut-être ferai-je des progrès sur les questions qui m'ont perturbé ces dernières années, des questions qui vont bien au-delà de la conscience des IA. Ou peut-être que non. J'ai du mal à savoir par où commencer.

Une Partie d'Échecs

« Mais quel coup à la fois inattendu et dans les règles pourrais-je réaliser ? Je ne vois pas la logique qui permettrait l'existence d'un tel coup . . . J'abandonne. » Il se distança du plateau, découragé et plus fatigué qu'il ne devrait l'être. « Encore merci. Avez-vous d'autres conseils ? »

Jardine se dressa dans sa chaise, une lueur dans le regard. « Il y a toujours une autre façon d'éviter de perdre. Ne renoncez jamais. »

Un Verre de Vin

« Vous avez évoqué le 'moi' au cœur de la conscience. » Gabe se servit un autre verre. « Ce 'moi' perçoit la signification. Le point de vue philosophique auquel je souscris est que nous créons un sens sémantique à partir de notre relation avec le monde. »

Joe brandit son verre de vin. « Par exemple mon idée d'un verre de vin ?

- Exactement. La signification d'un verre de vin provient de la relation entre vous et le liquide particulier dans votre verre. Vous réagissez au liquide en fonction de ce qu'il fait au moment présent, ainsi que de vos expériences avec des liquides similaires par le passé.

La Noria

Ils eurent du mal à détourner le regard de la vue magique d'une roue à eau tournante. Elle faisait environ deux mètres de diamètre, avec des pales en bois plongeant dans la surface du ruisseau. Le paisible courant poussait les pales, et l'essieu grinçait contre les bras de bois en tournant. Des boîtes de métal étaient clouées aux extrémités des pales. Les boîtes se remplissaient d'eau en passant en bas de la roue. Quand la roue se levait, elles se vidaient dans une écluse en bois. L'eau faisait des bulles dans la boîte d'écluse à côté de la cabane la plus proche.

Le Dôme de Combat

En sortant de la gare, Joe regarda l'énorme monolithe gris qui obscurcissait tout l'horizon. Cela lui rappela son voyage sur le net à Borobudur, l'ancien temple bouddhiste. Le dôme principal brillait au soleil, et trois dômes secondaires encerclaient un côté, brillant comme un collier de perles. Une voie piétonne menait de la gare à l'entrée, le calcaire érodé par une utilisation constante.

 « Alors c'est ça le Dôme de combat ? Je ne m'attendais pas à ce que ce soit si grand. »

« Les médias mainstream du net l'appellent comme ça, mais pas ceux qui vivent ici. Nous l'appelons le Dôme communautaire, ou tout simplement le Dôme. »

Surfer sur la Vague

« Il y a un moment où vous naviguez sur la vague, et vous décidez de tourner, et ce virage décide de tout ce qui suit. »

Justice sociale

Social Justice

Les Niveaux

Le Règlement des niveaux assure que tous les gens séparés de plus de vingt niveaux sont socialement séparés les uns des autres. Un apartheid social. Voilà pourquoi nous manifestons. Vous ne pourriez jamais avoir de connexion sur le net avec moi. En tant que niveau 42, vous vous rendez compte qu'il est illégal pour nous de socialiser en premier lieu ?

- Oui, je peux calculer la différence, non pas que j'y aie prêté beaucoup d'attention avant. Ça n'a jamais été un problème, » répondit-il.

Elle lui lança un regard. « Non pas que je veuille socialiser avec vous. Il fallait que je tombe sur un 42 et sa tour d'ivoire. »

Abrogez le Règlement !

« Au diable les niveaux ! » La foule scandait de plus en plus fort, agitant les poings. Des lettres se déplaçaient le long de leurs corps pour écrire leur message, alors que le chœur gagnait en volume. Les caractères pulsaient et s'écoulaient dans des couleurs primaires, bondissant comme le feu.

« Abrogez le Règlement ! » La nouvelle revendication ondulait dans des lueurs rouges, blanches et bleues synchronisées. « À bas les oligarques. Vive l'égalité ! » Les modificateurs de voix masquaient les vrais timbres derrière leurs incantations stridentes.

Rencontre Avec le Ministre

« J'ai entendu dire que Peightân était un niveau 1, » murmura Mike alors que le ministre approchait.

Joe força un sourire alors que Peightân se tenait devant lui, son assistant et les copbots un mètre derrière. Les yeux perçants du ministre, sombres et légèrement injectés de sang, se démarquaient sur son visage blême. Il tendit une main, que Joe serra. Sa poignée de main était ferme, comme un étau, sa peau moite. Une seconde plus tard, il se tourna vers le groupe suivant. L'assistant pavanait derrière, enroulant sa lèvre en direction de Joe en le passant. Les copbots suivaient au pas, leurs capes en maille de graphène-kevlar émettant un bruissement.

Le visage de Mike se contracta alors qu'il grognait, « Pourquoi les laisser entrer ici ? L'ordre social d'une personne est le désordre d'une autre. »